Sondage
Pour ou contre la déjudiciarisation
 
OUI
NON
SANS AVIS
Résultats
Recherche




Contact en ligne

Formulaire en ligne - Déjudiciarisation

Présentation

Fermer Règles du site

Citations

" Il n'est pas nécessaire d'être avocat ou magistrat pour savoir que la légalité et la justice sont loin d'être synonymes. "
 

Adolphe Basile-Routhier
Adolphe-Basile-Routhier

But de la déjudiciarisation

La Déjudiciarisation du divorce
"Le but de la réforme consiste à déjudiciariser le divorce en détournant le règlement de ses effets accessoires vers la médiation."
Senat - Dejudiciarisation
Sénat

Déjudiciarisation sur Facebook
Le divorce contentieux
Liens à visiter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Poster une réponse

Je vous remercie de prendre le temps d'écrire ce message.

 

Votre nom (ou pseudo) :

Votre e-mail :

Masquer aux visiteurs votre adresse e-mail :      

Note : l'adresse e-mail utilisée est protégée contre le SPAM.

 

S'abonner à ce fil de discussion :      

Vous répondez à Pascal qui a écrit :


La souffrance politiquement correcte d'une société

J'ai l’expérience du médecin, du médecin du travail, et du responsable associatif militant pour soulager la société de l’emprise judiciaire devenue despotique et castratrice. Aussi, pas de langue de bois, rien à vendre, personne à séduire, aucune affaire à engranger.

Pour les courants qui font et/ou ont besoin de faire l’opinion, le suicide des hommes d’âge mûr (les plus fréquents des suicides) serait dû à la souffrance au travail.

Les avocats s’emparent de ce problème du mal être au travail, décrit comme un fléau. Faisons un procès au patron, au responsable d’équipe, au collègue, et on verra bien ce qu’on verra !

On ne verra rien. Que des procédures. Que des procès durs. Que des ordonnances aussi décalées des réalités que les discours uniformes sur les suicides.

On ne voit que de l’argent qui passe de la poche des victimes et des désolés dans l’escarcelle des exploiteurs du " suffering business ".

Que les choses soient claires, et au moins qu’elles soient dites. On se suicide cent fois plus en sortant d’un tribunal section familiale ou pénale par conversion, qu'à cause de problèmes de travail.

Problèmes familiaux, problèmes de travail, on peut avoir les deux, ce qui n’arrange évidemment rien. Comme dans l'histoire de Keil.

Les troubles identitaires sont responsables de bien des situations de précarité, désarroi, dépression, colère, désespérance, et sont très vraisemblablement la cause prépondérante de cas de suicides qui échappent à toute statistique et à tout affichage compassionnel.

La dépression par fracas identitaire comme dans le cas de Keil, est nettem. ent plus douloureuse quand on a subi les violences institutionnelles banalisées du légazisme familial.

En tant que médecin, j’ai hélas appris le suicide de bien trop d’hommes et de quelques femmes en âge de travailler.

L’alcool est la première cause de suicide que je retrouve dans mon expérience de dizaines de milliers de salariés et d’adhérents associatifs suivis. En second viennent les cruelles, les inhumaines castrations identitaires infligées par la machine à broyer les familles qu’est la justice (l’ajustice) familiale et ses conversions pénales. En troisième facteur vient la maladie psychiatrique sévère, dans les divers tableaux cliniques classiques qui sont les siens.

Je précise qu’aucune personne ayant fait appel à moi dans le cadre de la lutte contre la machine à broyer et exploiter les familles ne s’est donnée la mort. Mais j’ai eu à connaître tant de cas, et tous les jours, les médias distillent des informations sur ces tragédies.

Je n’ai personnellement connu aucun cas de suicide faisant suite à un ou des problèmes de travail. Bien sûr, les médecins du travail ne surveillent pas les chômeurs, et mon expérience professionnelle, aussi riche soit-elle, est loin d’être exhaustive.

Tous les jours à présent, nous entendons parler du risque de suicide lié au travail. Mais les dizaines de milliers de pères de famille qui se sont suicidés en Europe depuis la montée du légazisme familial sont méprisés, jusqu’au-delà de leurs gestes de désespoir.

Et les honoraires qu’ils ont versés sont côtés en bourse par les mêmes professionnels qui s’agitent à présent autour du concept de harcèlement moral au travail et de souffrance au travail, qui font des affaires sans aucun risque personnel malgré leur implication dans bien des tragédies familiales.

Alors je le dis, en tant qu’homme et médecin : même la mort des hommes rapporte à présent, pourvu qu’on la maquille bien, et que les crocodiles affûtent leurs larmes.

Pascal Dazin



Aide :

Syntaxe du code :

  • <color=CodeHexadécimale></color> permet de colorer un texte.
    Remarque : Vous pouvez préciser à la place du code hexadécimal (#??????), le nom de la couleur (red, yellow, orange, green, blue, etc...). Pour plus de détails...
  • <bgcolor=CodeHexadécimale></bgcolor> permet de surligner en couleur un texte.
    Remarque : Vous pouvez préciser à la place du code hexadécimal (#??????), le nom de la couleur (red, yellow, orange, green, blue, etc...). Pour plus de détails...
  • <b></b> permet de mettre en gras un texte.
  • <i></i> permet de mettre en italique un texte.
  • <u></u> permet de souligner un texte.
  • <cite></cite> permet d'insérer une citation.
    Remarque : Vous pouvez préciser le nom de l'auteur de la citation en écrivant <cite=Auteur>
  • <code></code> permet d'insérer du code.
    Remarque : Vous pouvez préciser le langage en écrivant <code=NomduLangage>
  • <left></left> permet d'aligner à gauche.
  • <center></center> permet d'aligner au centre.
  • <right></right> permet d'aligner à droite.
  • <link></link> permet d'insérer un lien.
    Remarque : Vous pouvez préciser l'url du lien en écrivant <link=URL>texte</link>. Si vous ne précisez pas l'url du lien, l'url sera ce qui se trouve entre les deux balises.<link>URL</link>
  • <img=NomduSmiley> permet d'insérer un smiley.
    Remarque : Les noms des smileys de base disponibles sont : cool, wink, biggrin, smile, frown, eek, mad, confused, rolleyes, tongue, cry. Pour plus de détails...

Raccourcis clavier (sous Windows) :

  • Touche SHIFT + flèche (droite ou gauche) permet de sélectionner du texte
  • Touche ALT + 2 permet de sélectionner la barre d'outils
  • Touche ALT + 3 permet de sélectionner la zône d'édition
  • Touche ALT + 4 permet d'afficher l'aide
  • Touche ALT + 5 permet de masquer l'aide
  • Touche TAB permet de passer d'une sélection à la suivante
  • Touche SHIFT + TAB permet de passer d'une sélection à la précédente
  • Touche ALT + flèche (vers le bas ou vers le haut) permet de déplier le menu sélectionné
  • Touche ALT + flèche (vers le bas ou vers le haut) permet de replier un menu déplié
  • Touche flèche (vers le bas ou vers le haut) permet de naviguer dans un menu déplié
  • Touche ALT + s permet d'envoyer le formulaire

   |     |  Gras  Italique  Souligné  Insérer une Citation    Aligner à Gauche  Centrer  Aligner à Droite  Insérer un Lien  Insérer un Smiley (popup)  Prévisualiser (popup)  Afficher l'aide   
smiley tranquille  smiley complice  smiley content  smiley souriant  smiley sidéré  smiley perturbé  smiley en colère  smiley mécontent  smiley étonné  smiley moqueur  smiley malheureux 


 

cadeau.gif

En Angleterre - Alternative à la procédure - L'accord doit être trouvé grâce aux informations fournies lors de l'entretien préliminaire et avec l'aide des organismes de médiation. Les avocats sont destinés à devenir le dernier recours - Le but de la réforme consiste à déjudiciariser le divorce en détournant le règlement de ses effets accessoires vers la médiation.


^ Haut ^